Les livres en cours de lecture.

Un livre un peu ancien s’il est relié aux techniques actuelles. Il devient intéressant pour sa culture et le fond, je pense qu’il prodigue encore aujourd’hui de bons conseils.

Plutôt axé sur l’écriture et le rendu de contenu, il est assez complet et permettra de donner une certaine structure au projet et à ses écrits.

Je n’ai pas encore commencé la lecture de celui-ci. Respiration, prononciation, articulation, intonation, transmission de l’émotion sont au programme. Ceci devrait bien améliorer ma voix lors des futurs enregistrements.

Celui-là est vraiment plus ancien, il parle des bandes magnétiques pour le montage ! Et pourtant, j’y trouve des informations intéressantes et je mesure l’avancée du média et tout ce que nous apporte aujourd’hui l’ère du numérique !

Lorsque j’ai effectué des recherches, je suis rapidement tombé sur du contenu qui expliquait comment faire de la radio à l’école. Les enseignants soulignent que c’est un excellent média pour impliquer les élèves à l’écriture et à la prise de parole. Je transpose les idées à mon projet. Mes premières fiches techniques et vidéos regardées de radio (table de mixage, micros, …)

Je n’ai jamais cité ici l’utilisation des outils de correction de texte, comme Antidote et le Robert correcteur. C’est fait.

A noter d’autres livres que je souhaiterai me procurer plus tard (pas assez de budget) :

  • Ecrire une chronique: Presse, radio, télé, web.
  • Le journalisme radio: La pratique au quotidien.

Je complèterai cet article en précisant que je me renseigne énormément. Vidéos, lecture de sites et documentations de tout le matériel utilisé.

Je ne souhaite pas réaliser une radio ‘trop sérieuse’, à la base il s’agit d’un podcast – activité . Pour autant, j’aime bien être sérieux dans ma démarche et bien préparer les choses. C’est tout de même un univers passionnant.

Relier le tout

J’ai bien fait d’écrire tous ces documents ! L’ensemble commence à prendre du sens et à bien se goupiller.

Ainsi le programme du Cartoucheur a été revu. De nombreuses lignes de code se sont ajoutées en un temps record. Maintenant une ‘playlist’ des éléments sonores guide la réalisation. La ‘playlist’ correspond précisément au conducteur de l’émission. Aux documents préalablement écrits dans le projet.

Tout est bien organisé, hiérarchisé et cohérent. J’ai réalisé une petit étagère posée sur la desserte rouge, elle contient la table de mixage accessible, au dessous le compresseur et l’enregistreur. Tout câble est soigneusement routé et attaché avec du scotch velcro. Ça prend forme.

Deux jeux sont choisis pour être présents dans les enregistrements pilotes. « Les brèves » et le « Vrai-faux ». Je dois encore travailler sur les supports écrits, et ensuite je pourrais tester enfin un enregistrement.

Podcast : Les floralies

Le nouveau projet de podcast se met en place. Quasiment tout le matériel est rassemblé. Il manque quelques casques, un micro a renouveler et son câble. J’ai réalisé un ‘cartoucheur’ (qui envoie les jingles) pour tablette Android. Il fonctionne à merveille. La table de mixage peut également accueillir le son d’un smartphone, dans l’éventualité d’appels extérieurs. Le dispositif prévoit quatre micros, un est dédié à la réalisation et l’animation. Le tout est enregistré sur le pc portable. Les traitements du son s’opèrent en post-production.

Le cartoucheur maison. Il convient parfaitement à mes besoins et est terminé.

Une grosse partie de la technique se trouve sur la desserte rouge roulante. La table de mixage, l’ordinateur, la tablette, les enceintes de retour. J’améliore progressivement l’agencement et le passage des câbles.

Depuis cette photo j’ai amélioré le passage des câbles et la disposition de l’ordinateur n’est plus la même. Il ne reste que le micro pied.

La seconde desserte du même modèle est le plateau d’enregistrement. Trois casques et trois micros.

Sur cette seconde desserte rouge roulante sont posés les trois autres micros. Tout roule, pratique. Il me manque encore deux casques. Mais cela se trouvera facilement.

Tout le travail de production est méticuleusement réalisé avec FL Studio. Pour autant le signal en sortie de la table de mixage est enregistré dans le logiciel WavePad.

Le fichier audio final est transféré sur une clef USB ou un carte SD. Il peut être facilement écouté sur cette petite radio. Le son est travaillé pour être bien restitué (mastering).

Tout le travail terminé, le fichier est disponible en mp3.

Un premier flux de production a été testé, avec de bons résultats. L’aventure continue cette semaine. Je dois également travailler sur le contenu. C’est un peu vague pour l’instant. Les idées sont progressivement mises en place. Je pense continuer à écrire tout cela pour structurer.

Vivre

Lorsque je me lève le matin, en bonne santé, je considère que c’est déjà une très bonne chose et que cette journée de vie, quelque soient les événements que je vais rencontrer, est déjà une chance. Dans notre pays, être libre de ses choix est déjà un bien précieux. Des difficultés liés à notre environnement seront certainement présentes. Mais je devrais pouvoir les affronter seul ou accompagné des autres. J’apprécie me réjouir de tous nos savoirs et la créativité de toutes ces personnes intéressantes qui font grandir ou enrichissent par leur échanges notre société.

J’espère exploiter au mieux le petit studio musique assistée par ordinateur qui se met en place petit à petit et commence à devenir vraiment complet. Instruments virtuels, outils de mixage et mastering, des logiciels appropriés. Au niveau des graphismes tous les outils sont déjà disponibles: suite graphique, vidéo et programmation. Sans compter les abonnements à un service Cloud.

Reprise progressive des traductions

J’ai recommencé la traduction des diaporamas en anglais. Pour cela j’ai également installé l’ordinateur en double écrans.

Durant cette période d’inactivité, j’ai étudié plus en détail la conception et la production de musiques assistées par ordinateur. Par la vidéo, afin d’acquérir encore plus de compétences en matière de mixage et mastering. Pour que le résultat final ‘sonne mieux’ sur une multitude d’appareils.

Multi-casquettes

Dans cet article, je vais présenter une partie des logiciels utilisés pour la création de l’Hubibox. Par cette démarche, je souhaite montrer l’investissement et le nombre de compétences qu’il faut acquérir afin de mener un tel projet. Je simplifie cette présentation pour aller à l’essentiel. Tout ceci ne reflète en rien le nombre d’heures incalculables à rechercher et maîtriser les bons outils.

Programmation : AppGameKit Studio

Le langage multi-plateforme possède des commandes qui s’inspirent de la syntaxe et l’organisation du Basic. Il est surtout utilisé pour la réalisation de jeux en 2D (ou 3D). Il présente une bonne portabilité et la librairie est bien complète, tant au niveau du graphisme, du sonore et de la vidéo. Je bénéficie d’une communauté compétente et d’une grande aide pour répondre à mes innombrables questions sur le forum dédié en anglais. Aujourd’hui, le projet de l’Hubibox est assez volumineux en nombre de lignes de code ! Ainsi le projet est divisé en un trentaine de fichiers de code. C’est le logiciel que j’utilise le plus sur ma machine. Je reviens souvent sur une portion de code qui refuse de fonctionner ou à améliorer. J’y pense la nuit, je griffonne sur un bout de papier un embryon de solution pour un algorithme récalcitrant. Entre l’idée géniale, sa réalisation et ce que l’ordinateur veut bien comprendre ! Il existe un véritable fossé ! C’est la partie immergée de l’iceberg et le coeur du projet. De moins en moins d’utilisateurs d’ordinateurs possèdent cette culture du code, ce sont plutôt des consommateurs. S’ils savaient l’investissement humain et la somme de connaissances à rassembler avant d’obtenir un résultat !

Graphismes 2D : Affinity Photo

C’est le logiciel utilisé pour tous les graphismes 2D. En complément j’utilise partiellement ‘Affinity Designer’ pour le vectoriel. Largement à la hauteur de Photophop et à un prix défiant toute concurrence, sans abonnement annuel, le logiciel tient toutes ses promesses. Je réalise bien entendu les diaporamas avec cet outil. Il est beaucoup utilisé pour la réalisation des écrans et le placement des éléments.

Graphismes 3D : Ligthwave 11

Je possède la licence onéreuse de ce merveilleux logiciel depuis des années. Je l’utilise pour le projet lorsque j’ai besoin d’un graphisme 2d au rendu 3d. Il est fort utile lorsqu’il s’agit de produire une animation. Sa manipulation reste complexe, mais le résultat final est souvent impeccable. Bien sûr, il peut produire encore plus de belles images, mais la modélisation, à mon niveau est très chronophage. Je ne passe pas à la version supérieure, je n’ai plus le budget et il est déjà largement suffisant pour mes besoins.

Musique : FL Studio Signature Edition

Je me suis mis à la Musique Assistée par Ordinateur que depuis un an et demi. C’est un domaine artistique et technique merveilleux et récréatif. Ainsi je peux produire mes propres musiques. Encore un investissement financier, j’utilise de nombreux plugs-in. Je compose, je mixe et je mastérise. Je possède tout un tas de logiciels de mesures et j’ai investi beaucoup de temps à l’apprentissage. Ce logiciel me rend heureux.

Vidéo : Magix Video Deluxe Premium

Je ne détaille pas tout le matériel associé à la production d’une vidéo. Les caméscopes, micros, pieds et rotules et autres. Le temps à consacrer à la réalisation d’une vidéo est conséquent. J’utilise ce logiciel pour le montage final. Sur ma machine il est assez stable et puissant et correspond bien à mes attentes. Quelquefois je le laisse calculer et réaliser le montage final toute la nuit !

Et tous les autres

Ce sont mes logiciels principaux, j’en utilise tout un tas selon les besoins du moment ! Tout ceci pour bien faire comprendre que la réalisation de ce projet a nécessité beaucoup de temps et un certain budget personnel. Du temps, beaucoup de temps. Mes recherches et mes tests m’ont conduit à me procurer tout un tas de matériel (cartes, box, clés USB, claviers, ordinateurs, matériel électronique et outils).

Le retour des bubbles

Je voudrais intégrer un jeu du genre ‘bubble shooter’ dans l’hubibox. Mais cette fois-ci la réalisation est plus complexe. J’avais déjà travaillé sur ce type de jeu bien avant le projet, avec moins de connaissances du langage d’ AgkGameKit, puis j’ai abandonné. C’est une reprise de la méthode initiale, à savoir traduire un code existant en JavaScript, une bonne galère aussi. J’ai donc repris l’exemple de code d’un site et tutoriel internet et je l’adapte tant bien que mal. L’algorithme n’est pas des plus faciles à s’approprier en ce qui me concerne. Je teste énormément de parties pour espérer qu’elles veuillent bien fonctionner correctement. J’y suis depuis quinze jours.

Le 22.07.2019, première intégration dans le programme de l’hubibox. Après avoir buté de nombreuses heures sur la mise en place et le débogage des algorithmes du tutoriel, j’ai fini par créer le mien. Pas parfait, mais il se rapproche de ce que j’espérai réaliser. Je vais fignoler l’intégration petit à petit.

Galanian

Cette partie a débuté au 7 juin.

Le petit jeu de tir embarqué dans l’Hubibox contient de nombreuses lignes de code. Après cette phrase importante d’écriture et design, je corrige peu à peu les bogues, c’est assez fastidieux, voire peu intéressant et chronophage. Je le teste aussi sur la borne avec le joystick sous Linux. Finalement le plus simple c’était les graphismes et la musique !

Le 17 juin, le design s’est amélioré et ne devrait plus changer. Les bases sont pourvues de canons et les ennemis possèdent des déplacements plus fluides.

Malgré mes idées, je me limite à un projet le plus basique possible. Je souhaite en priorité corriger les bugs. Ainsi le niveau du jeu est généré aléatoirement et contient 8 bases ennemies à détruire. Il serait possible de réaliser des niveaux progressifs mais je m’économise du temps.

J’ai extrait uniquement cette partie du programme et elle est téléchargeable ici

Vous devez extraire et placer le dossier ‘galanian’ dans ‘Mes Documents’ pour que le programme trouve les données graphismes et sons et fonctionne correctement. Lancez le programme galanian.exe. Le code source est inclus.

Tranquille.

Cette semaine j’étais en vacances. Un peu mes grandes vacances avant le début de la période estivale qui promet d’être dense au boulot.

J’ai renommé mon projet de ‘La Borne’ en ‘HubiBox’. Je trouve cela plus fun et plus personnel. C’est une période tranquille. L’envie c’est de relâcher pour mieux y repenser ensuite. Je n’ai pas à présenter et exploiter de contenu en ce moment.

Depuis plusieurs mois j’ai envie d’intégrer le tout à nouveau dans une petit box. Je regrette juste que la solution de développement n’intègre pas mieux la lecture intégrée des vidéos sous linux. Appeler un logiciel tiers (même libre) fonctionne mais est beaucoup moins esthétique et satisfaisant.

Tests sur un Raspberry Pi2B

J’ai acheté une carte Rasperry 2b d’occasion .L’idée est d’intégrer le programme et voir s’il tourne, malgré cette configuration légère.

Le 11.03.2019 : Premiers tests.

J’ai testé le programme de la borne sur le PI2b. En modifiant le code un petit peu, surtout en ce qui concerne des noms de fichiers (linux différencie les majuscules et minuscules), le programme démarre et s’exécute.

Ce n’est pas trop mal compte tenu de la faible puissance du GPU. Le programme ne lit pas les vidéos. Une limitation du kit de développement AgkGameKit. D’après ce que j’ai compris, un souci de licence. Comme je ne peux pas y faire grand chose, je vais laisser tomber l’idée d’intégrer le programme sur un Raspberry Pi.