Chronique

Voici le modeste studio maison qui sert à la postproduction. J’ai remplacé ma carte graphique par un modèle sans ventilateur pour plus de silence lors de l’enregistrement. Pour une chronique, je travaille sur les deux écrans. L’un sert à contrôler en temps réel le fichier, éditer les éventuels ratés et recommencer si nécessaire. Sur l’autre, cela ne se voit pas sur l’image, est affiché le texte sous Word. Tous mes textes sont écrits puis corrigés ensuite sous Antidote. Je choisis la sonorité des mots, évite les répétitions et reste vigilant aux éventuelles fautes de français.

Mon objectif est l’amélioration de ma diction et une vigilance à la qualité des textes. Le choix des mots est important.

Depuis les autres logiciels, le fichier est ensuite monté en ajoutant l’habillage sonore et mastérisé.

Logiciel d’automation

Je développe un logiciel cette fois sous Linux Ubuntu d’automation des enregistrements. Il s’agit d’une playlist des émissions qui s’enchaînent et sont diffusées vers le serveur par l’intermédiaire de Butt. La stabilité de Linux n’est plus à démontrer. Ceci m’a permis de ‘lier’ l’émission pilote à celle des résidents pour tester la qualité de la diffusion. Et depuis le player de test de mon smartphone, c’est parfait ! Merci à Venom pour son aide sur le forum français de PureBasic.

J’ai également ajouté la possibilité de déclencher à une heure donnée un fichier son, en vue d’un top horaire par exemple. Ce matin j’enregistre les fichiers audios au micro, je mixe et je teste dans le logiciel.

Transmission

J’apprends beaucoup de choses en visionnant les vidéos de Thomas Mazure, « Créer sa radio de A à Z ». En suivant un tutoriel, j’ai pu installer un serveur de diffusion dédié. J’ai ajouté en plus de mon abonnement de site (hébergé chez ovh), un VPS (serveur privé virtuel ). Le serveur sous linux, en distribution Debian, accueille IceCast2. Ensuite sur un pc sous linux à la maison j’envoi le son vers le serveur en utilisant le logiciel Butt.

Il est donc possible d’écouter la radio des floralies depuis un player internet (Thomas Mazure). Le player qui se lance depuis un navigateur internet convient à un ordinateur ou un smartphone.

Je commence à tester en privé cette diffusion et cela fonctionne très bien. Il me reste à développer sous Linux un logiciel propriétaire d’automation de diffusion (ordre des fichiers sur 24 heures).

Merci à ‘dj54’ pour m’avoir aidé à tester et configurer le VPS et Butt.

On AIR

Après des mois de réflexion sur la technique, la première émission avec quatre résidents s’est déroulée ce mercredi 6 janvier 2021. Le cinquième microphone étant réservé à notre animatrice. Nous sommes partis sur de l’expression libre. L’émission dure une trentaine de minutes.

Côté technique, je suis rassuré. Tout a bien fonctionné. J’avoue que dix minutes avant l’arrivée des résidents je ne parvenais pas à enregistrer le son sur le lecteur. Un simple bouton sur la façade était réglé sur une mauvaise position, ouf, trouvé.

Sur le contenu, le talent de notre animatrice est bluffant lorsqu’il s’agit de faire parler, écouter et guider nos résidents. Je suis admiratif, de la richesse de leurs propos, de leur diction et la qualité de leurs échanges. Une fois de plus, en leur présence, j’ai appris énormément de choses. Cette mémoire est importante, et elle ne se trouve pas ailleurs.

J’ai récupéré le fichier de la carte SD, j’y ai ajouté un peu d’habillage et ôté quelques pics de saturation. Quelques plug-ins ajoutés sur les voix en post-traitement.

Le fichier sera placé sur la petite radio et sur une clef USB.

Régie son. En amélioration un rack d’ampli casques sera ajouté pour avoir 6 sorties (au lieu de 4 actuellement). La table de mixage peut accepter un 6ème micro XLR. Au final nous pourront fournir un micro sur pied à 4 résidents, un à l’animateur et le dernier à la technique-coanimation) en pied table.