Bienvenue au compresseur et à l’enregistreur.

Cette semaine, je me suis attelé à la réalisation de l’habillage sonore. Tous les sons que nous utiliserons lors des émissions. Je souhaite parvenir à créer une réelle identité sonore à ce projet. Il fallait un début. J’ai réutilisé certaines de mes productions existantes et réalisé de nouvelles choses. Le programme du cartoucheur a été amélioré. Il peut lire deux sons en simultané. Je peux lancer un son voix pendant la lecture d’une production par exemple.

Mon rêve sera d’impliquer les personnes qui travaillent autour de moi, j’ai un grand respect pour mon équipe et j’espère savoir les valoriser. J’ai commencé l’écriture de documents pour structurer un peu. Un conducteur, des idées de jeu, la présentation du projet.

Pour simplifier la chaîne, j’ai acheté d’occasion un enregistreur. Il permet l’écriture du son final sur une carte SD ou une clef USB. Il est en sortie du compresseur ci-dessous. Je remercie EZIO qui me l’a vendu et qui m’a encouragé sur ce projet.

Le compresseur DBX 166XL est placé en sortie de la table de mixage, juste avant l’enregistreur, en compression douce. C’est également un limiteur super pour les casques et les enceintes. Merci à Ludovic pour ses précieux conseils.

Du coup, je n’utilise plus l’ordinateur portable relié à la table de mixage, plus besoin.

Coté contenu et écriture. Je parcours quelques livres d’occasion pour me guider un peu, sur les jeux, du genre le vrai-faux. Tout cela permet de bien structurer le projet et d’avancer.

Laisser un commentaire