Comment une nouvelle partie est ajoutée au programme de l’Hubibox

Dans un premier temps, je réfléchis à l’algorithme du programme et effectue des recherches. Ensuite je commence à produire les premiers graphismes. Ils sont dérivés des précédents, pour coller à l’aspect général.

Ces éléments en main j’écris la structure de base du code de cette partie qui est directement incluse dans le code existant de l’Hubibox. Je tends alors de plus en plus vers mon idée en écrivant de plus en plus des lignes de code. Je teste petit à petit le fonctionnement, débusque les bugs les plus déroutants. Trouve des solutions pour un bon fonctionnement de l’ensemble. Généralement je peaufine ou j’ajoute des graphismes.

J’essaye toujours d’aller à l’essentiel. Je suis seul pour réaliser mon idée, et souvent de nombreuses heures sont nécessaires. J’entrecoupe souvent ces séances de réalisations. C’est mon véritable boulot qui fait la coupure. Et au final certaines journées sont très longues. Le tout est de pouvoir terminer l’idée, la partie concernée. De nombreux développeurs amateurs se lancent des défis trop importants et ne terminent jamais leur projet.

La musique est produite en cours de réalisation. Elle aide et encourage la création. Une fois écrit le code est à tester de nombreuses fois. L’ordinateur insulte de ses messages signalant les erreurs. Le débogage n’est pas facile, comprendre ce qui cloche et converser avec un ordinateur demande beaucoup de pratique et de sang-froid. Cette étape fastidieuse est plus agréable lorsque la musique est en place. Dans d’autres parties comme les diaporamas je produis la musique à la fin.

Tout ce temps passé, est du temps de ma vie. Et j’ai beaucoup de choses à faire. Ce ne semble pas être un gros projet et pourtant il consomme des heures. Comme c’est le travail d’une seule personne. Il me ressemble. Un programme d’auteur.

Laisser un commentaire