Les 1000 euros

Cet argent, servirait à payer les droits de diffusion des œuvres musicales à la Sacem et la Spré sur une année. C’est une estimation. J’ai économisé sur ma paye d’aide-soignant et j’ai cette somme sur mon compte. Je croise les doigts pour ne pas avoir d’imprévu ce mois-ci !

Ensuite, vous comprendrez que ce choix d’apporter cette somme à la webradio n’est pas évident à prendre. Je pourrais avec cette somme aider des amis et ma famille, faire des travaux à la maison, le garder en cas de pépin.

S’il y a peu d’auditeurs sur la webradio, est-ce un choix raisonnable ? La déception risque d’être immense ensuite. Je n’ai pas monté de cagnotte, je n’ai rien demandé sur ce sujet. J’espère juste qu’un maximum de personnes profitera de l’offre gratuite de Radio Les Floralies.

Le direct

C’était le premier véritable direct depuis le studio de la webradio avec la volonté de réaliser le son de l’émission en live. Tout n’était pas parfait mais c’était fun à réaliser. Le contenu de l’émission n’était pas très préparé. Les logiciels et le matériel ont très bien fonctionné. Nous espérons encore plus nous distraire la prochaine fois tout en apportant une meilleure qualité de réalisation !

Ca bosse !

Le logiciel de diffusion refonctionne. Je lui autorise un plantage de temps en temps et une relance du système automatique. Le site internet reçoit bien le son et les données qu’il affiche en temps réel. La page des programmes est en décalage avec la diffusion, je trouverai pourquoi un peu plus tard. J’ai ajouté un tchat sur le site. Restera à mettre à jour plus sérieusement l’appli Android et le lecteur Windows lorsque j’aurai un peu de temps.

Le local studio fonctionne très bien pour les directs. La période technique défaillante est terminée. Je reviens vers une période plus stable de correction de bugs et libère du temps pour tout le reste.

Je pense avoir fait de mon mieux.

Le local

Tout un tas de câbles, du son à router entre les ordinateurs, des entrées, des sorties. Des logiciels à concevoir et à corriger. De l’espoir et du doute. De la patience plus qu’il n’en faut. Un budget des plus serré à tenir. Des surveillances pour traquer les plantages à 2h du mat. Les murs repeints, des prises secteurs installées. À l’étage au-dessus, le matériel lourd, d’autres câbles, des jacks…

Le contenu à imaginer, à travailler, à réaliser, …

C’est pas moi c’est l’ordi

Étrangeté du monde informatique, depuis que le serveur de diffusion est passé sous Windows et sur cette machine, la diffusion est discontinue. Là, ou sous Ubuntu cela tournait des jours, et bien là çà s’arrête. Entre antivirus qui énerve plus qu’il protège, ou alors trop, c’est sidérant. Sans compter les mises à jour du système d’exploitation quand il en a envie. Cela ne semble pas venir de mon logiciel, mais de tout ce qui tourne autour ! Du coup, cette surveillance me prend énormément de temps et entrave l’évolution du projet.

Ou alors, c’est moi le fautif. Depuis hier, j’ai testé sur une autre machine. Et à mon retour du boulot, le soir, très tard, l’écran de l’ordi de test présentait un patchwork de fenêtres ouvertes. Pas un seul message d’erreur clair, vous pensez bien ce serait trop facile ! Le programme était d’ailleurs en train de tourner, bon il ne diffusait plus rien… Ce matin, j’ai repris la lecture du programme pour essayer de traquer le bug mystérieux qui provoque le plantage. Et je suis reparti sur un cycle de tests. Et pensez bien qu’il plantera quand je serai au boulot ou bien endormi !

Après quelques semaines de recherches, j’ai intégré le fait que mon logiciel de diffusion en fonctionnement sous windows pouvait rencontrer des problèmes. Du coup le logiciel est capable de redémarrer l’ordinateur et se relancer s’il plante. Ce qui n’est pas plus mal puisque cela laisse le temps au système de faire ses mises à jours.

Un lieu d’enregistrement fixe au siège.

Ce n’est pas bien grand, mais c’est cosy. La webradio se veut conviviale et accueillante. Nous nous déplaçons à l’extérieur, mais suite aux demandes, il est également intéressant de proposer un lieu ou il suffit de s’installer pour enregistrer facilement. Vous serez toujours les bienvenus et biens reçus. Deux micros sont installés pour commencer à enregistrer. Il n’y a plus qu’à vous assoir et vous laisser guider !

C’est ce qui occupe un peu de temps en ce moment, l’agencement de cette petite pièce. Du coup, j’ai ressorti la truelle, les murs sèchent. Une couche de peinture viendra rafraichir ce lieu d’accueil d’ici quelques jours.

En parallèle, je consacre du temps à des tests depuis cette pièce en vue des directs. J’ai changé d’antivirus sur le serveur de diffusion. Et j’ai tout un tas d’autres choses à réaliser !

Rotation automatique et starter

Les logiciels de diffusion et de playlistes ont été modifiés ce week-end. Le logiciel qui établit le programme bénéficie d’une nouvelle fonctionnalité d’automatisation. Il est capable de choisir un fichier dans une sous-playliste. Par exemple, dans la playliste principale, entre deux émissions, il choisit dans la sous-playliste une production, ou un slogan… La conception et la réalisation de cette nouvelle fonctionnalité ont nécessité 18 heures de tests et codage. Tout cela est en test.

J’ai également crée un petit logiciel que j’ai appelé ‘starter’ qui relance le programme de diffusion de la radio s’il plante.

Idées claires

J’écris sur un tableau blanc la liste des tâches à accomplir, les idées à explorer. En ce début de fonctionnement de la webradio, les thèmes sont variés. De l’administratif, du créatif, de la communication ou de la réalisation technique, de nombreuses lignes étaient présentes la semaine dernière. Et en cette fin de semaine, il y en a beaucoup moins ! Je sais où je vais tout en conservant de la flexibilité.

Les rencontres de la semaine étaient très enrichissantes et je suis satisfait de la réalisation et la diffusion des enregistrements. Dans tous les domaines, le projet a progressé. Son orientation est claire et tout se passe comme prévu. Je ne peux pas tout mettre en place de suite, mais les bases sont là.

Nous nous améliorons dans tous les domaines, par petites touches successives.

Le serveur de diffusion et le poste de la borne sont passés à Windows 10. Rocket BroadCaster, StereoTool sont utilisés pour la diffusion. Le logiciel de téléphonie de NCH a remplacé Twinckle. Un nouveau micro Zoom H1 est arrivé, ainsi que deux micros et une table de mixage pour réaliser le nouveau système d’enregistrement pour le futur binôme technicien-animateur.

Ces trois dernier jours, des heures de recherches, des contacts avec les pros et une multitude de lignes de code ont été nécessaires pour passer les sites en SSL sécurisé (https). Ainsi le certificat est installé sur le serveur VPS OVH. Ceci pour assurer une meilleure compatibilité. Et pourtant l’aspect du site n’a pas changé !