Nouveau site codé maison

Le site de la webradio est désormais réalisé entièrement par nos soins en php, en utilisant la technologie ajax. Il ne dépend plus d’un module WordPress. L’intérêt de ce choix est une meilleure communication avec nos logiciels dédiés à la gestion de la radio. Tout cela est beaucoup plus cohérent.

C’était le moment de le faire, il me fallait quelques jours de repos consécutifs pour mettre en place les fondations du site. J’y pensais depuis un certain temps. Cette année je vais m’efforcer à corriger progressivement les bugs de ce qui est désormais un grand projet. Je n’envisage pas de changer les concepts qui sont désormais appliqués.

Puis il y a tous les a côté ‘. Cette multitude de choses à faire pour faire fonctionner le projet ! Quelquefois je ne sais pas par ou commencer ! Il peut m’arriver de manquer d’énergie aussi. Le doute, c’est le plus terrible, face à l’investissement personnel que constitue la webradio. Tout cela en vaut-il la peine ? Je suis certain que je suis le seul à lire les lignes de cette espèce de blog !

Depuis le temps !

Disons que pour résumer, la réalisation de la webradio progresse dans une logique de radio avec son propre quartier général, tant le studio est devenu fonctionnel et adapté. Tout est bien relié. Et des câbles, il y en a.

Les données sont centralisées sur un Nas, bien organisées : des phonogrammes, nos émissions, notre grille des programmes. Tout ceci est relié à une base de données ou la traçabilité est de mise.

Nos logiciels évoluent en fonction des projets et nous aident énormément à la réalisation. J’y consacre beaucoup de temps. Ils sont complémentaires et de bons outils.

Pour revenir sur le studio, nous avons réellement deux stations de montage/prise de son opérationnelles et un bon flux de production possible. Nous avons également le matériel nécessaire pour réaliser nos projets.

Le temps passe vite, tant de choses sont à faire. Nous avançons et c’est l’essentiel.

C’est dommage

Ma voiture est en réparation, ce n’était pas prévu. Du coup j’ai dû annuler à contrecœur certains projets. Comme celui de couvrir le festival du cinéma d’automne chaurien. J’avoue également avoir manqué d’un peu d’énergie pour m’adapter à la situation. Il n’est pas toujours facile d’équilibrer vie professionnelle, vie associative et imprévu. J’ai pris un coup au moral. Au mois de novembre, j’ai des jours de congés.

Quand c’est galère, j’ai tout de même envie d’avancer. J’ai donc revu les logiciels, corrigé des bugs. Une partie de la gestion de la webradio n’apparaît pas au grand jour, mais elle est importante. J’organise également le fonctionnement de l’association.

J’écoute la webradio depuis un Echo Dot d’Amazon, c’est bien pratique. Il me faut trouver des personnes qui pourraient tester depuis chez elles. Mon installation est particulière puisque je suis en mode développeur et je ne sais pas du coup ce que doit faire un utilisateur pour accéder à la radio depuis son « alexa ». J’ai deux Echo Dot en réserver d’occasion pour les tests.

J’ai reporté certains enregistrements mais je vais m’y remettre !

Bilan des congés

J’ai consacré beaucoup de temps à la webradio, et je me suis levé tôt, très tôt.

Le logiciel de diffusion dispose d’une partie « lecture d’une playliste » manuelle au cas où. Il est désormais possible de se positionner quelque part dans la liste des programmes lus et lancer la diffusion à partir de là. Également en test, il est possible de choisir une portion des programmes lus et boucler. Le logiciel enchaîne la lecture des programmes sans coupure, grâce au nouveau système de pré- chargement. Il me faudra plus de temps pour déboguer cette nouvelle version (qui ne lit pas forcément l’intégralité des programmes comme elle devrait le faire !)

Le cartoucheur a été également modifié. Il est possible de jouer les fichiers d’une playliste les uns après les autres de manière automatique tout en définissant un temps de silence (pour parler) entre. Un petit éditeur de texte inclus permet de rédiger des phrases à prononcer entre deux titres. Pour finir, tout ceci est tracé et relié avec la base de données.

J’ai corrigé des bugs de l’éditeur des programmes sur l’édition des playlistes, rotations…

J’ai modifié les pages du site web…

La webradio peut être écoutée depuis un assistant vocal : Amazon Alexa. Plus tard sera au tour des Assistants Google.

J’ai rangé, organisé le matériel d’enregistrement à deux micros avec la petite table de mixage, dans des sacs. Et je réalise une documentation d’utilisation.

Une deuxième émission a été enregistrée à l’EHPAD du CH.

Nous nous sommes plus tournés vers l’extérieur pour faire connaître le projet. Forum des assos, articles presse, accueil de bénévoles…

Un dimanche par moi, sera réalisée une émission en direct et la journée sera consacrée à la webradio. Accueil au studio et réalisation des émissions classiques. Comme l’Edito, Les Infos du Lauragais, …

J’ai réalisé tout un tas de choses pour structurer encore plus le projet et l’activité de l’association. Tellement que je ne peux pas les lister ici !

A fond

Beaucoup de temps consacré à la préparation de tout ce qui va venir au mois de septembre. Dont la participation au forum des associations, le 4 septembre, encore merci à la Mairie de Castelnaudary pour cet événement.

Comme d’habitude, depuis juillet-août, de nombreuses heures ont été consacrées à l’amélioration de nos logiciels. Ils collent à notre vision de ce que peut être notre webradio, notre souci de qualité.

Sacem et Spré pour l’année.

J’ai commencé à remplir les formulaires. Ce qui annonce l’arrivée les oeuvres musicales sur la webradio.

Nos logiciels de diffusion ont également reçu une mise à jour importante pour la traçabilité des œuvres diffusées et établir des statistiques précises à transmettre.

Au passage, il est désormais possible de choisir une plage horaire de diffusion d’un programme sur la journée et un nombre maximum de rotations.

J’essaye d’éclaircir les demandes de suivi de la Sacem et de la Spré pour une bonne gestion de la webradio, dans les clous.

Le direct

C’était le premier véritable direct depuis le studio de la webradio avec la volonté de réaliser le son de l’émission en live. Tout n’était pas parfait mais c’était fun à réaliser. Le contenu de l’émission n’était pas très préparé. Les logiciels et le matériel ont très bien fonctionné. Nous espérons encore plus nous distraire la prochaine fois tout en apportant une meilleure qualité de réalisation !

Ca bosse !

Le logiciel de diffusion refonctionne. Je lui autorise un plantage de temps en temps et une relance du système automatique. Le site internet reçoit bien le son et les données qu’il affiche en temps réel. La page des programmes est en décalage avec la diffusion, je trouverai pourquoi un peu plus tard. J’ai ajouté un tchat sur le site. Restera à mettre à jour plus sérieusement l’appli Android et le lecteur Windows lorsque j’aurai un peu de temps.

Le local studio fonctionne très bien pour les directs. La période technique défaillante est terminée. Je reviens vers une période plus stable de correction de bugs et libère du temps pour tout le reste.

Je pense avoir fait de mon mieux.

Le local

Tout un tas de câbles, du son à router entre les ordinateurs, des entrées, des sorties. Des logiciels à concevoir et à corriger. De l’espoir et du doute. De la patience plus qu’il n’en faut. Un budget des plus serré à tenir. Des surveillances pour traquer les plantages à 2h du mat. Les murs repeints, des prises secteurs installées. À l’étage au-dessus, le matériel lourd, d’autres câbles, des jacks…

Le contenu à imaginer, à travailler, à réaliser, …